Lessines: le Festin pour vivre et découvrir l’histoire

samedi 4 septembre 2021 16:00 - 17:30 , Théâtre Jean Claude DROUOT
Conférencier(s):

Pierre BRIMBERT Historien et Aymeric JOURQUIN Archéologue


Tout ce week-end, Lessines fait un bond dans l’histoire et invite à découvrir la vie au XVIe siècle lors du Festin avec des animations à foison.

La situation actuelle rend sensibles aux questions sanitaires et aux règles de «distanciation sociale» qui en découlent. De tout temps, nos ancêtres ont été confrontés à cette réalité.

Dans le cadre des fêtes historiques du Festin organisées ce premier week-end de septembre à Lessines, l’historien Pierre Brimbert et l’archéologue Aymeric Jourquin proposent de se pencher sur un fléau qui a frappé les populations tout au long de l’histoire, et de s’intéresser plus particulièrement à ce qu’il en était à Lessines au XVIe siècle, soit la période d’un certain Sébastien de Tramasure, héros du Festin.

Pour les chercheurs, le confinement a eu un point positif. «En effet, nous avons eu plus de temps à consacrer à nos recherches et à l’analyse des documents

Plongés dans les archives, les amis passionnés ont choisi de partager leurs découvertes lors d’une conférence (accès libre). «Durant la conférence qui se tiendra ce samedi à 16h, des infos inédites issues d’archives lessinoises seront dévoilées», ajoutent-ils. « Et tout cela sera mis en lien avec des traces matérielles encore visibles aujourd’hui et liées aux épidémies.

La conférence est très vivante car richement illustrée, remplie d’anecdotes croustillantes et elle touche autant l’histoire européenne que régionale et locale, commente Pierre Brimbert. Inscrite au programme du Festin, elle sera naturellement mise en lien avec l’époque et le personnage clé de la festivité, le Capitaine Tramasure

Suite aux recherches menées, l’ASBL organisatrice des fêtes historiques du Festin a également prévu d’illustrer cette période lors du cortège et de la procession historique qui animeront le centre de Lessines ce dimanche après-midi. «Déjà présent l’année dernière, le médecin de la peste sera désormais accompagné d’un groupe d’infirmiers et de croque-morts.» Cette véritable invitation à voyager dans le temps peut également être complétée en se rendant à l’exposition présentée en ce moment sur les épidémies à l’hôpital Notre-Dame à la Rose.

Nourrir le corps et l’esprit

Enfin, les visiteurs pourront se retrouver dans la cour de ferme où une grande taverne sera installée pour l’occasion. De nombreux artisans seront également présents sur la franche foire.

Hermeline JOURQUIN

Infos et programme complet: www.festin.be – festin@festin.be– 0471 54 75 26 – Page Facebook: Fêtes Historiques du Festin 1583 – Lessines

Photo HJ (ÉdA)

Aymeric Jourquin, archéologue, et Pierre Brimbert, historien, lèvent le voile sur certains éléments de l’histoire lessinoise.

Références historiques sur la Chapelle Saint-Jacques en l’église Saint-Pierre de Lessines


Se situait en l’église Saint-Pierre exactement au niveau du transept Sud, Saint-Catherine étant le pendant au Nord.

Fondée au XVe siècle par Josse le Cambier,

Josse le Cambier est mentionné dans un acte de 1449 (référence archives Seneffe, pg 25)

Il est décédé en 1464. Sa stèle funéraire le représente. Elle est « conservée » dans un très mauvais état dans le mur extérieur de la chapelle Sainte-Barbe. Josse le Cambier serait le fondateur de la chapelle de saint Jacques où il a eu le privilège d’être inhumé  

La planche 43 montre la stèle funéraire la Vierge avec l’Enfant au centre sous  un dais dont les tentures sont écartées par deux anges. À droite de la Vierge un homme agenouillé (Josse le Cambier ) et derrière lui Saint Jacques portant une pannetière avec coquille, un bourdon décoré de deux pommeaux et un chapeau à bord très étroit et relevé seulement derrière. A gauche une dame (épouse de Josse) et sa sainte patronne Catherine avec des habits royaux et la couronne marquant son lignage royal, la roue dentée de son supplice, brisée, l'épée avec laquelle elle a été décapitée, et à ses pieds, la tête de l'empereur ou celle de philosophes païens défaits dans ses disputes. 

Données historiques receuillies par Aymeric Jourquin, Camille Holvoet, Pierre Brimbert et Pierre Papleux

Références

André GEORGES, 1971, Le pèlerinage à Compostelle en Belgique et dans le Nord de la France, p 198, note 3 faisant référence à Soil de Moriamé, 1926, Inventaire des objets d’art de l’arrondissement de Soignies canton de Lessines, tome V, p 11.

DELFEIERE L’Eglise Saint Pierre à Lessines dans la revue belge d’archéologie et histoire de l’art T III, fascicule 1 janvier 1933 p 38 et 39.) 

Emplacement des chapelles en l’église Saint-Pierre. En jaune , emplacement actuel de la stèle de Josse le Cambier

Ce qu'il subsiste aujourd'hui de la stèle, scellée dans le mur nord de la chapelle Sainte-Barbe de l'église Saint-Pierre.

Stèle Josse le Cambier photographiée avant le bombardement de l'Eglise Saint Pierre en 1940